Compagnie de l\'Albatros

Compagnie de l\'Albatros

LE SPECTACLE

Accueil        Retour       Les musiques     Conditions       Contact

 

 

 


 

 

 

L'histoire

 

Le roi des "Gadoues" décide de désigner son successeur.

Il prendra alors trois plumes à son fidèle compagnon Archimède le perroquet, qui donneront chacune la direction que devra suivre chacun des trois princes pour affronter trois épreuves afin de trouver la beauté dans ce royaume où tout est si laid.

Les deux frères aînés pensant à une victoire facile, ne fournissent aucun effort et se contentent de peu. Le plus jeune va rencontrer sous les fondations du château,Verteboudine, la reine des grenouilles, qui lui donnera le secret pour voir "au-delà des apparences souvent si trompeuses.

 

    

           

 


Les marionnettes

 

Les marionnettes animées dans ce spectacle sont des "Marottes".

A l'origine la marotte est un sceptre surmontée d'une tête coiffée d'un capuchon bigarré et garni de grelots, attribut symbolique de la folie. La marotte du bouffon, du fou du roi. Elles sont ici vêtues de costumes. Le manipulateur tient la marotte d'une main par son bâton, son autre main devenant la propre main du petit personnage. Ce qui lui donne, grâce au jeu de celle-ci, une troublante humanité.

 

 

 

                                                                                        

 

 

 

 

                         Barnabé pense à sa princesse

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous nous étions fixés deux objectifs.

D'une part trouver un conte défendant des valeurs universelles telles que,générosité, courage, gentillesse, et entraide.

D'autre part, actualiser le conte choisi et l'adapter pour défendre un aspect contemporain et d'actualité, à savoir, l'écologie et le recyclage des déchets.



ADAPTATION DU CONTE DE GRIMM

Le conte des frères Grimm « Les trois plumes » nous a semblé répondre au premier objectif. Construit sous la forme du conte initiatique, où le héros doit remplir trois épreuves. Afin de répondre à notre second objectif, nous avons transposé l'histoire au « royaume des gadoues », sorte de décharge municipale, où le héros doit trouver du « beau » en cet endroit saugrenu.

Les trois épreuves ont été pour nous le prétexte à créer trois univers poétiques et inattendus.



ECOLOGIE ET RECYCLAGE DES OBJETS

Si le spectacle vivant à la fonction de divertir, il a aussi à notre sens, celle d'instruire, de sensibiliser, d'éduquer. L'écologie et le recyclage des objets, est un problème d'actualité qui nous concerne tous, En tant qu'artistes, nous avons choisi la poésie pour sensibiliser les jeunes citoyens à ce réel problème auquel leur génération aura à faire face un jour.

Ce spectacle n'a pas de but « révolutionnaire » en soi, mais simplement de poser un autre regard sur le monde et d'apporter sa modeste contribution d'un point de vue artistique, en complément à l'instruction civique des enseignants, pour la construction d'un monde meilleur!  



SCENOGRAPHIE

Cohérents avec notre propos, le décor est entièrement réalisé avec des objets de récupération. Un vrai travail de création s'est alors mis en œuvre. Avoir un autre regard sur l'objet :sa transformation, sa décoration, les associations possibles…Harmonieusement composés, les objets trouvent une nouvelle dimension esthétique. Le spectacle prend alors toute sa dimension, quand on sait que le but des épreuves est de: « Trouver du beau au royaume des gadoues »



LES PERSONNAGES

Des 14 personnages, nous reconnaissons aisément, le héros auquel l'enfant s'identifie d'emblée, le sage, le roi, le complice, les méchants…Les marionnettes, de types marottes, réalisées par la compagnie, sont d'une taille assez grande permettant au public d'avoir une lecture confortable du spectacle.Les personnages humains côtoient avec harmonie les animaux, confidents si chers à l'enfant.



MUSIQUES ET CHANSONS 

Quelques parties musicales accompagnent cee aventure ainsi que deux chansons aux paroles  poétiques et drôles


 

 


 

Les musiques du spectacle

 


 

Extrait de l'interview en direct sur Radio Albigès


Speaker:

   A partir d'un conte traditionnel, vous avez réussi à faire de celui-ci un conte résolument contemporain. Quelle a été votre intention?

 

Dominique Bonnemé:

   De par sa structure simple et accessible, le conte s'adresse à l'enfant, mais pour qu'il y soit sensible, il faut qu'il se sente  personnelement concerné. Ici, le roi doit céder son royaume à la génération suivante: à l'un de ses trois fils. Les deux aînés peuvent être associés aux industriels d'aujourd'hui qui, dans un unique souci de profit, se moquent bien de résoudre les problèmes écologiques. Le plus jeune écoute la voix de la sagesse, incarnée ici par Verteboudine, la reine des grenouilles sorte de gardienne du temple,  qui lui insuffle d'une façon ludique, le désir de voir au delà des apparences. Ce conte est une quête contre le fatalisme!

 

Speaker:   

   Les différents tableaux, la scénographie, la lumière, l'ambiance font penser à du Shakespeare pour enfants. D'où vient ce sentiment?


Dominique Bonnemé:

   C'est un très beau compliment. Cela tient sans doute  au fait que d'une part, cette histoire  ressemble à celle du "Roi Lear" où celui-ci déshérite sa plus jeune fille qui a le front de parler avec franchise alors que la fourberie de ses deux autres filles sera finalement découverte, et la vérité enfin mise en lumière!...

Et d'autre part, que cette aventure fait apparaitre le conflit des sentiments humains auxquels l'enfant est sensible, et où les positifs l'emportent: la justice, l'amitié, le jeu, la récompense, la poésie... 


 

Accueil          Retour          Le spectacle         Conditions         Contact

 

 

 

 

 

 




29/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres